Atten­tion aux perso…
 
Notifications 
Reti­rer tout

Attention aux personnes souffrant d’apnées du sommeil !

Posts
Uti­li­sa­teurs
Likes
806  Vu
yaakovlev
(@yaakovlev)
Posts: 14 
Illus­trious Mem­ber Admin
Pre­mier sujet
 

Je suis appa­reillé depuis envi­ron 5 ans pour des apnées du som­meil; celles-ci avaient été diag­nos­ti­quées par mon ORL et il m’a pres­crit une machine de la marque Vivi­sol. Avec celle-ci, mes apnées avaient pu régres­ser et étaient de l’ordre 4 à 6 apnées par heure en moyenne. 

Quand mon can­cer a com­men­cé à se géné­ra­li­ser (mon can­cer pri­maire était une leu­cé­mie lym­pho­blas­tique aigüe de type T) et a tou­cher les os, les dou­leurs sont deve­nues plus fortes et j’ai vu un méde­cin anes­thé­siste qui m’a pres­crit du Duro­ge­sic qui est un patch à col­ler dans le dos ou l’é­paule et qui est à base de fen­ta­nyl (qui est 100 fois plus puis­sant que la morphine).

Les patchs sont de plus ou moins grande taille afin de régu­ler les doses au mieux. Le plus gros patch est de 100mug mais peut être com­plé­té par d’autres en fonc­tion de la pres­crip­tion du médecin. 

Quand j’ai ren­con­tré mon méde­cin anes­thé­siste, nous avons essayé de régu­ler au mieux le dosage. J’é­tais arri­vé à un dosage de 100 mug sur 60 heures; tou­te­fois, celui n’é­tait pas suf­fi­sant pour me soulager. 

En effet, comme nous cher­chions à trou­ver la quan­ti­té idéale pour limi­ter au maxi­mum mes dou­leurs aux jambes mais aus­si au bas­sin, sur toute la colonne ver­té­brale et les épaules,  j’ai deman­dé au méde­cin s’il était pos­sible d’aug­men­ter de 50% ma dose, c’est à dire pas­ser à 150 mug sur 60 heures; cela m’au­rait per­mis de ne plus souf­frir du tout et ce fut le cas en ce qui me concerne. (cer­taines per­sonnes sup­portent très bien 200 mug mais cela dépend vrai­ment de cha­cun et cela doit être impé­ra­ti­ve­ment vali­dé par un méde­cin qui soit par­fai­te­ment habi­li­té à pres­crire ce genre de médi­ca­ment qui est offi­ciel­le­ment clas­sé dans la caté­go­rie des “stu­pé­fiants”).

La pre­mière nuit qui a sui­vi ma prise de 150 mug, je me suis réveillé le matin assez fati­gué et lorsque j’ai vu que sur ma machine il était écrit 39 apnées par heure, j’ai pen­sé à un dérè­gle­ment de la machine. 

La seconde nuit fut encore plus com­pli­quée car j’ai res­sen­ti de véri­tables dif­fi­cul­tés à res­pi­rer et le len­de­main matin il était écrit de nou­veau 39 apnées par heure. 

j’ai appris par la suite, que la rai­son de cette “explo­sion” du nombre d’a­pnées était dûe à l’in­ca­pa­ci­té de mon corps à sup­por­ter une telle dose de fentanyl. 

 

La per­sonne en charge de mon dos­sier chez Vivi­sol est arri­vée dans la jour­née même de mon appel pour chan­ger de machine (plus récente et puis­sante) et a expli­qué que je serais cer­tai­ne­ment décé­dé un ou deux jours plus tard si j’é­tais res­té avec une telle dose de Duro­ge­sic. En effet, la machine ne pou­vait pas cal­cu­ler un nombre d’a­pnées dépas­sant ou égal à 40 apnées par heure. Ce qui explique que 39 était le nombre maxi­mal d’a­pnées qui pou­vait être cal­cu­lé par la machine. Mais en réa­li­té, je devais très cer­tai­ne­ment dépas­ser les 40 apnées par heure ! 

En bais­sant le Duro­ge­sic à 100 mug je suis retom­bé à 2 à 3 apnées par heure, la machine étant en plus de cela plus efficace. 

Depuis, mes dou­leurs ont aug­men­té en rai­son de l’aug­men­ta­tion elle même des méta­stases sur les os et d’une tumeur can­cé­reuse logée au niveau de la rotule droite que je n’a­vais pas à l’é­poque. Je ne men­tionne pas les autres dou­leurs car le post serait trop long (!) mais même si pour le moment le Duro­ge­sic me sou­lage très bien, il est pos­sible qu’il ne soit plus suf­fi­sant dans quelques temps

Soyez donc très pru­dents si vous devez prendre des médi­ca­ments à base de fen­ta­nyl, quitte à pas­ser un exa­men préa­lable même si nous n’a­vez jamais été sujet aux apnées du som­meil pour vous assu­rer que vous ne ris­quiez pas un arrêt car­diaque en cas de sur­do­sage de Durogesic. 

Est-ce que cer­tains d’entre vous avez ren­con­tré ce même type de sou­ci ? si c’est avec un autre médi­ca­ment, ce serait vrai­ment impor­tant que vous puis­siez nous faire part de votre témoi­gnage car cela peut sau­ver la vie d’autres per­sonnes malades qui se ver­raient pres­crire celui-ci ! Mer­ci par avance. 

 
Pos­té : 27/02/2021 12:53 am
Mumu and Sarah-Lev reacted
Par­ta­ger :

Pin It on Pinterest

Share This